#Mardi gras# Recette des bugnes craquantes et bugnes moelleuses

Partage l'article :

Je me suis penchée sur l’histoire de la bugne lyonnaise au moment de l’organisation avec les professionnels artisans des métiers de bouche de la fête de la bugne à Lyon en 2006 et 2008, et je peux vous dire que le lien entre Lyon et cette gourmandise ne date pas d’hier!

L’une des plus anciennes références à Lyon remonte à 1538. A l’origine parfumées à la rose, elles étaient notamment confectionnées au 16e siècle par les religieuses du monastère Saint Pierre.

« Bugne » est dérivé du mot « buigne » qui signifiait « bosse » en vieux français. Ce terme est également à l’origine du mot beignet, qui désigne finalement toute pâtisserie passée à la friture.

Puis, traditionnellement, les charcuteries lyonnaises les proposaient juste avant Mardi gras afin de se rappeler au bon souvenir des lyonnais qui allaient débuter le Carême (40 jours avant Pâques) et donc délaisser leurs commerces.

Confectionnées longtemps sans parfum – car justement destinées à être consommées durant le Carême – elles constituaient seulement en un mélange d’eau, de farine et de levure de bière, que l’on jetait dans la friture avant de saupoudrer de sucre. A la fin du 19ème siècle, les bugnes s’épaississent de beurre et d’œuf.

 

Alors, bugnes craquantes ou bugnes moelleuses?

Je vous dirais que c’est une affaire de goût mais que les 1ères bugnes étaient des beignets ^^

C’est une gourmandise que je préfère acheter chez mon artisan car même si la recette n’est pas compliquée du tout, c’est un peu long et odorant.

Et pour ne pas faire de jaloux, voici les 2 recettes des bugnes.

Bonus: je vous ai fais une petite vidéo (cliquez ici) sur la fabrication des bugnes moelleuses avec Emmanuel Moine de la maison Moine

 

Bonne dégustation!

recettes bugnes lyonnaises moelleuses et craquantes

Partage l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *